RDC: le Gouvernement envoie 4 tonnes de médicaments aux déplacés de Lubero

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu lors de la visite des diplomates africains, 24/02/2011 (photo d'illustration).

Le ministre provincial du Nord-Kivu en charge des Affaires foncières, Carley Nzanzu Kasivita, a remis  mardi 12 janvier un lot de 4 tonnes et demi de médicaments à la zone de santé de Kayna, destinés aux douze mille ménages des déplacés du Sud de Lubero. Ces produits pharmaceutiques ont été envoyés d’urgence par le gouvernement central à la suite d’un appel des autorités locales.

Carley Nzanzu Kasivita espère que ces médicaments vont permettre, dans un premier temps, aux structures sanitaires locales d’éviter la rupture des stocks en médicaments:

«Quand douze mille ménages se déplacent vers Kayna, Kanyabayonga et Kirumba, les structures médicales d’ici avaient déjà des difficultés. C’est pourquoi, le gouvernement central, à travers le ministère de la Décentralisation, a estimé qu’il fallait appuyer à l’urgence la zone de santé de Kayna pour que les déplacés de Miriki et partout ailleurs ne puissent pas avoir aussi des problèmes de santé, au-delà des problèmes humanitaires en termes de nourriture qu’ils ont dans les familles d’accueil

C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, «le gouvernement central a mobilisé d’urgence 4 tonnes et demi des médicaments que je suis venu remettre au médecin chef de zone pour que la zone de santé soit à même de répondre aux besoins en termes de santé publique de nos déplacés…»

Grâce à la présence des FARDC à Miriki et dans plusieurs localités du groupement Ikobo voisin, les populations qui s’étaient déplacées la semaine dernière ont commencé à regagner leurs villages. Ce lot des médicaments délivré par le gouvernement central devrait être aussi acheminé dans les structures de santé des villages d’origine des déplacés.

Relire aussi: Nord-Kivu: calme précaire à Miriki après l’attaque des FDLR

La population avait déserté cette localité, après une attaque des rebelles rwandais des FDLR dans la nuit du 6 au 7 janvier, qui avait fait dix-huit morts. Elle avait trouvé refuge dans des villages éloignés, occupant notamment des écoles à Luofu, Kirumba, Kanyabayonga et Kaseghe.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner