Goma : première comparution des militants de la Lucha

Vue aérienne de Goma, le 2 avril 2014. Crédits photo : MONUSCO - Abel Kavanagh

Deux militants du mouvement citoyen «Lutte pour le Changement » (Lucha), arrêtés en novembre dernier et leurs co-détenus ont comparu pour la première fois jeudi 21 janvier, au tribunal de grande instance de Goma (Nord-Kivu).

Juvin Kombi, Pascal Byumanine et sept autres co-accusés sont poursuivis pour avoir organisé et participé à une manifestation pacifique pour dénoncer l’insécurité dans le territoire de Beni. 

Acte qui, selon la justice, est une incitation à la désobéissance aux lois de la République et un outrage aux autorités.

Ces militants sont également accusés d'association des malfaiteurs. Me Mathieu Mugisho, leur avocat, estime que ces charges ne sont ni fondées ni légales, car la Constitution de la RDC demande seulement que les autorités soient informées à l’avance pour toute manifestation publique.

« Pour qu’il y ait une association des malfaiteurs, il faut avoir une bande organisée, ayant pour but d’attenter aux personnes et aux biens. Mai, je ne sais pas si manifester pacifiquement peut constituer une infraction », s’est-il interrogé.

Ces militants de la Lucha arrêtés le 28 novembre dernier, pendant qu’ils manifestaient en faveur des victimes des massacres de Beni, ont été transférés du parquet de Goma vers la prison centrale de Munzenze (Nord-Kivu).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires