RDC: Thomas Perriello appelle au respect des droits de l'homme

Forces de sécurité dans la rue, à Goma, à l'occasion de la Journée internationale de la Femme, le 8 mars 2012 . © MONUSCO/Sylvain Liechti

L’envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique dans les Grands lacs, Thomas Perriello appelle les autorités congolaises au respect des droits de l'homme.

Le diplomate américain a réitéré cet appel, dimanche 24 janvier à Goma (Nord-Kivu) à l’occasion de sa tournée dans l’Est de la RDC.

Thomas Perriello a affirmé être allé s’assurer du respect des principes démocratiques dans la partie orientale du pays, en proie aux groupes armés qui entretiennent l’insécurité:

«Pendant cette tournée, l’un de mes objectifs a été de m’imprégner du respect de la démocratie et de me rassurer que de tous côtés, tout le monde exerce ses droits pacifiquement et que les droits de l’homme sont respectés et protégés».

Pour ce diplomate américain, la grande responsabilité du gouvernement congolais est de s’assurer que tous les citoyens exercent librement leurs droits civiques et humains quelle que soit leurs tendances politiques.

Au cours de son périple, l’envoyé de Washington se propose également de discuter avec les autorités congolaises de cette partie du pays sur les problèmes liés à la crise qui sévit au Burundi.

Thomas Perriello dit avoir appris qu’au "Burundi la tendance à vouloir taire la voix de la population et la répression de l’opposition n’a fait qu’accroitre les actes irresponsables dans ce pays".

En août dernier, l’envoyé de Washington avait exprimé le souhait de son pays de voir la RDC organiser la présidentielle et les législatives en 2016.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner