Mweka: les opérateurs économiques se plaignent de la multiplicité des taxes

Des cossettes de manioc transformées par des paysans dans le cadre du projet d'agroforesterie de Mampu dans le plateau de Bateke (Kinshasa). Un projet de la Fondation Hanns Heidel financé par l'Union européenne. Ph. Cyprien Banyanga (Juin 2012)

Le président du comité d’acheteurs et évacuateurs des produits agricoles de Mweka (Kasaï),  Mukenge Mwamba,  a dénoncé lundi 28 mars la multiplicité des taxes, instaurées selon lui par l’administrateur dudit territoire et quelques services d'assiettes de la province. Ces taxes découragent les revendeurs et évacuateurs des produits locaux et préjudicient en même temps les producteurs locaux, a-t-il fait remarqué.

Selon Mukenge Mwamba, l’administrateur de Mweka a instauré 4 taxes pour les transactions dans le secteur agricole:

la taxe d’embarquement des produits  locaux,

la taxe par colis qui entre dans un wagon pour évacuation,

la taxe locale payée pour toute activité économique exercée sur le territoire

la taxe de transfert des produits agricoles vers d’autres provinces.

«Quand on fait le total de tout sur les produits agricoles dans un wagon, on paie 509 000 francs congolais (environ 555USD). Entre-temps, il y a des services qui attendent aussi, comme l’économie et PME» s’est-il plaint.

Mukenge Mwamba estime que cette multiplicité des taxes étouffent les opérateurs économiques qui, si les autorités provinciales ne règlent pas cette question,  finiront par renoncer à acheter les produits locaux, avec comme conséquence l’appauvrissement  de la population de Mweka, paysanne pour la plupart. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner