Kinshasa: des refoulés de Brazzaville se plaignent de leur condition de vie

Des Congolais expulsés de Brazzaville le long de la clôture du stade Cardinal Malula (ex-stade du 24 novembre) le 25/08/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Des ressortissants de la RDC refoulés de Brazzaville il y a deux ans et qui ont construit des abris de fortune près du stade cardinal Malula à Kinshasa se plaignent de leur condition de vie.

Un reporter de Radio Okapi qui s’y est rendu a vu un lac artificiel de près de 5 mètres de circonférence se former entre les habitations construites par les refoulés et la chaussée de l’avenue Kabambare.  

Quand il pleut, ces familles éprouvent des difficultés pour se protéger.

«A la moindre petite pluie, toutes nos affaires sont détruites. La saleté nous inonde, même des matières fécales nous envahissent jusqu’à l’intérieur», raconte une refoulée. 

Un autre refoulé regrette qu’aucune solution n’ait été trouvée en leur faveur alors que des représentants de l’Etat sont passés par cet endroit.

«Les autorités passaient par ici, les agents des affaires sociales passaient pour l’identification et partaient voici deux ans aujourd’hui. Aucune solution [n’a été trouvée, ndlr] », déplore-t-il.  

Le député Martin Fayulu dit ne pas comprendre que le ministère des Affaires sociales n’intervienne pas en faveur de ces refoulés.  

«Il y a un ministère des Affaires sociales. Il y a un budget qui est voté pour ce ministère. Je demande si à ce niveau ce ministère ne fait absolument rien, mais quel est son rôle ? On sait seulement sortir l’argent des caisses de l’Etat pour faire autre chose», condamne-t-il.

Interrogé par Radio Okapi, le cabinet du ministre des Affaires sociales a répondu que la ministre est en voyage.

Le député Jean-Lucien Busa a demandé le 29 mars dernier aux autorités congolaises de trouver une solution au problème de ces refoulés qui, selon lui, seraient environ deux cents.

Ces Congolais font partie de ceux qui ont été expulsés en 2014 de la République du Congo, dans le cadre de l’opération «Mbata ya Bakolo» (gifle des aînés, en français). Placés un moment dans un site à Maluku, plusieurs refoulés sont rentrés dans leurs provinces. Ceux de Kinshasa ont regagné leurs familles. Mais un groupe est resté près du stade cardinal Malula, en face de la maison communale de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner