RDC : HRW exige la libération « immédiate » de 29 ex-enfants soldats détenus à Angenga

Un bâtiment de la prison d'Angenga en Equateur. Ph. dts tiers.

L’ONG internationale Human Rights Watch (HRW) demande au gouvernement de la RDC de libérer «immédiatement» vingt-neuf enfants anciens soldats détenus depuis l’année dernière dans la prison militaire d’Angenga, dans la province de la Mongala.

« Nous appelons les autorités congolaises à libérer ces enfants pour qu’ils soient réinsérés dans la vie civile », a affirmé lundi 4 avril, la chercheuse à Human Rights Watch, Ida Sawyer, dans un entretien  à Radio Okapi.

Dans un communiqué publié le même jour, HRW renseigne que ces enfants n’ont commis aucun crime et sont détenus dans des conditions inhumaines avec des adultes.

« Les enfants qui ont été des combattants rebelles devraient être réhabilités, et non pas fêtés en prison et détenus indéfiniment », a poursuivi Ida Sawyer.

Selon elle, les autorités de la RDC ont affirmé que ces garçons, âgés de 15 à 17 ans, étaient membres d’un groupe rebelle armé.

« Ces enfants étaient arrêtés par les militaires congolais au Nord-Kivu et au Sud-Kivu. Ils étaient d’abord envoyés à Goma puis envoyé à Angenga. Comme vous le savez, les enfants ont des protections spéciales», a précisé  Ida Sawyer.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner