Sud-Kivu: 5 morts après un glissement de terre à Katale

Les montagnes du Sud Kivu, 2004.

Cinq personnes sont mortes et deux autres grièvement blessées à la suite d’un glissement de terre survenu, mardi 12 avril, sur le mont Katale (Sud-Kivu). Selon la société civile de Buzi, cet incident s’est produit après une forte pluie qui s’est abattue dans la nuit de mardi à mercredi dans cette contrée.

Parmi les morts, indique la même source, il y a deux enfants et trois adultes.

La société civile de Buzi indique également que ce glissement de terre est le troisième à se produire, en l’espace de six mois, sur le mont Katale.

Plusieurs services de l’Etat ont déjà mené des études dans cette zone pour étudier les causes de ces perturbations.

L’Observatoire volcanique de Goma (OVG) a constaté que le mont Katale renferme énormément de gaz carbonique et ne peut pas être habité.

La société civile de Buzi demande au gouvernement congolais de délocaliser rapidement les 376 ménages de la colline de Katale pour épargner leur vie.

Le coordonnateur de cette structure, Didier Misuka a indiqué que le mont Katale présente également un danger permanent pour la population de la cité de Minova:

«La cité de Minova est située aux environs du golf de Tabulo qui abrite le gaz carbonique. Même si aujourd’hui, c’est le problème du mont Katale au glissement du aux fortes pluies, on s’imagine que demain ça va être aussi celui du gaz carbonique ».

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu avait décidé, depuis deux ans, de déloger les habitants sur la montagne de Katale, menacée d’écroulement.

Pour l’instant, l’Etat n’a pas encore trouvé un nouveau site approprié avant de déloger ces habitants.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner