Après l’explosion mortelle de Bukavu, la police appelle au calme

Aube sur le lac Kivu, les premiers rayons de soleil caressent la ville de Bukavu. (Sud-Kivu). Photo MONUSCO/Abel Kavanagh

Le commissaire provincial de la police du Sud-Kivu, Jonas Kanakange, a appelé mardi 19 avril la population de Bukavu au calme, après l’explosion qui a coûté la vie à trois personnes dans une voiture vendredi 15 avril à Nyawera.

Cet évènement «ne doit pas d’emblée être pris comme d’origine terroriste», a-t-il déclaré, avant d’inviter les habitants à se confier «aux conclusions qui seront livrées régulièrement, étape par étape, par les experts en balistique de la police scientifique du commissariat général de la police congolaise ». Ces experts sont arrivés à Bukavu depuis dimanche.

Le commissaire provincial de la police a, par ailleurs, démenti la découverte récente d’une grenade sur l’avenue du gouverneur. Une découverte évoquée dimanche par le président de la société civile du Sud-Kivu, Descartes  Mponge.

Vous pouvez l’écouter ici :

/sites/default/files/2016-04/190416-p-f-bukavu_kanakange_fr.mp3

Trois personnes, dont deux femmes, à bord d’une voiture ont trouvé la mort après l’explosion d’une grenade, vendredi 15 avril à Nyawera, dans la commune d’Ibanda. Des témoins ont accusé un inconnu d’avoir jeté cette grenade sur le véhicule, qui roulait à vive allure. De son côté, la police s’était limitée à dire que l’un engin explosif se trouvait plutôt dans la voiture, sans donner plus de détails.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner