RDC: la dépréciation du franc congolais occasionne la hausse des prix

Des produits alimentaires étalés dans un marché de la commune de Kasa-Vubu le 26/11/2013 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La dépréciation du franc congolais face au dollar américain a entraîné l’augmentation du prix de certains produits sur le marché de Kinshasa, notamment le riz, l’huile végétale, le lait,  le sel, la farine de maïs, a constaté un journaliste de Radio Okapi. La même situation est observée notamment à Kisangani (Tshopo) et Beni (Nord-Kivu).

Un gobelet (Sakombi) de riz est passé de 500 francs (0.54 USD) à 600 francs (0.65USD) à Kinshasa. Un bidon d’huile végétale se vend à 9500 francs (10.35 USD) contre 9650 francs (10.51 USD) par le passé. Un petit bassin des chinchards est passé de 7000 francs (7.63 USD) à  12000 (13.07USD).

Les prix de certains produits en provenance de Lufu au Kongo-Central (frontière avec l’Angola) restent par contre inchangés. Certains d’entre eux ont même connu une légère baisse.
 
«J’achète mes articles à Lufu. Auparavant, j’achetais le carton du lait à 80 dollars, maintenant je l’achète à 70 dollars. Ça me permet de maintenir le prix. La boite de lait Nido de 2500g que je vendais à 19 500 francs (21.24USD), je le vends maintenant à 18500FC (20.16)», a témoigné un commerçant en provenance de Lufu.
 
La dépréciation de la monnaie nationale est aussi à la base de la hausse des prix constatée depuis la semaine dernière chez certains revendeurs des cartes prépayées de téléphonie mobile.

Les cartes de 50 unités se vendent à 600 FC (0.65 USD), contre 500 FC (0.54 USD), depuis plusieurs années.

«Le taux de dollar américain a varié et tout a augmenté. Par rapport aux unités, les prix sont en hausse, depuis la dépréciation du franc congolais face au dollar américain. C’est pourquoi nous avons revu à la hausse le prix des unités», a déclaré un revendeur des crédits de communication dans la capitale congolaise.

Les consommateurs de Kisangani et Beni s'en plaignent

Les prix des certains produits de première nécessité ont galopé à Kisangani (Tshopo). Des sources locales indiquent qu’un carton de savon brillant est passé de 7 000 FC (7.64 USD) à 8 000 FC (8.73 USD) ; un sac de ciment de 50kg de 15 000 FC (16.36 USD) se vend aujourd’hui à 16 000 FC (17.45 USD).

Les prix des cartes prépayées de téléphonie mobile sont également en hausse et les consommateurs s’en plaignent.

Le responsable de la division provinciale de l’Economie, Basile Ayane, dit n’est pas être informée sur une quelconque augmentation de prix des produits sur le marché de la ville.

A Beni (Nord-Kivu) une course de taxi- moto se négocie  à 700 FC (0.76 USD) au lieu de 500 FC (0.55 USD) il y a plusieurs mois.  Selon le président de la Fédération des entreprises du Congo (Fec)à Butembo, Polycarpe Ndivito, cette hausse  des prix touche également les produits importés des pays voisins, notamment de l’Ouganda et le Kenya .

M. Ndivito parle entre autres du carburant qui se vend actuellement par les revendeurs communément appelés « Kadaffi » en moyenne à 1 500 FC (1.64 USD) le litre au lieu de 1 100 FC (1.20 USD).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner