L’UNICEF lance la Semaine mondiale de la vaccination

Campagne de vaccination des enfants en RDC. Photo UNICEF

L’UNICEF, les partenaires du domaine de la vaccination, les gouvernements et les organisations de la société civile du monde entier célèbrent la Semaine mondiale de la vaccination 2016 du 24 au 30 avril. Cette évènement offre une opportunité pour renforcer le plaidoyer auprès de la RDC, en vue de la concrétisation de son engagement en faveur de la vaccination ainsi que de sensibiliser davantage la communauté sur l’importance de terminer les séries des vaccins selon le calendrier vaccinal.

Sur le plan épidémiologique, la RDC n'a pas détecté un cas de poliovirus sauvage (PVS) depuis le 20 décembre 2011, et le pays a été déclaré « pays certifié sans polio » en novembre 2015. Néanmoins, le risque d'importation du PVS et du Poliovirus dérivé du vaccin (PVDV) demeure élevé eu égard à l'existence des zones de santé d'accès difficile, des zones d'insécurité et des frontières non maitrisées avec des pays ayant déjà notifié des cas de PVS, fait remarquer l‘UNICEF, soulignant la nécessité de la vaccination.

La situation de la santé infantile est surtout difficile dans les zones de conflits. La rougeole, la diarrhée, les infections respiratoires et la malnutrition sont les causes principales de maladie et de décès et, dans les situations de conflit et d’urgence, leurs effets peuvent s’aggraver.

«En République démocratique du Congo, plus de 2000 cas suspects de rougeole ont déjà été signalés en 2016 avec 17 décès, la plupart d’entre eux se rapportant à des enfants âgés de moins de cinq ans», note l’agence onusienne.

10 millions d’enfants vaccinés contre la poliomyélite

Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la poliomyélite organisée par le ministère de la santé, avec l’appui de l’OMS et de l’UNICEF, environs 10 millions d’enfants ont été vaccinés sur une superficie couvrant 60 % du territoire congolais. 

Cette campagne, ayant mobilisé plus de 28000 bénévoles, s’est déroulée dans 316 zones de santé considérées à haut risque, réparties dans 5 des 11 provinces de la RDC.

Dès l’aube, Raoul Chishugi Mukengere et Maombi Chiza, tous les deux relais communautaires dans le petit village de Kaembari, à 12 km au nord de Walungu dans la province du Sud-Kivu, rejoignaient le centre de santé de référence de Bideka pour récupérer une glacière pleine de vaccins et des fiches de suivi auprès de l’infirmier titulaire.

Pendant 3 jours, Raoul et Maombi ont parcouru de longues distances à pied pour rendre visite à 387 ménages et vacciner gratuitement 391 enfants âgés de 0 à 59 mois.

«Je suis très sensible aux difficultés de ma communauté», a affirmé Raoul, enseignant de formation, mais sans travail en ce moment. Alors, il cultive ses champs et emploie ses temps libre comme relais communautaire. «Notre air de santé manque de personnel et de moyens, alors, comme d’autres, je me suis dévoué», a-t-il indiqué.

Durant trois ans, Raoul a déjà participé à quatre campagnes de vaccination. «Ces campagnes de vaccination sont importantes car elles contribuent à la santé de nos enfants. Beaucoup des membres de notre communauté n’auraient pas les moyens de faire vacciner leurs enfants autrement» a-t-il expliqué.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)