La Prospérité: «RDC : les catholiques décrètent un mois de trêve politique»

 

Des fideles catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du mercredi 25 mai 2016
 
Les journaux de Kinshasa ce penchent sur l’appel du Conseil de l’Apostolat des Laïcs catholiques du Congo(CALCC) pour créer les conditions idéales à l’organisation des élections apaisées. Ils reviennent aussi largement sur la démission du député Francis Kalombo du comité exécutif et de la ligue des jeunes du PPRD.
 
Le Conseil de l’Apostolat des Laïcs catholiques du Congo (CALCC) recommande une trêve politique du 24 mai au 30 juin 2016, jour anniversaire de l’indépendance du pays, rapporte La Prospérité qui relaie le communiqué du CALCC. Aucune manifestation publique politique ne devrait être organisée en RDC pendant cette période, recommande les laïcs catholiques.
Ils recommandent par ailleurs qu’aucun acte de répression des libertés ne se fasse durant cette période.
 
En même temps, poursuit le quotidien, le Président Kabila est invité à faire libérer tous les prisonniers et détenus d’opinion condamnés dans le cadre de procès que les juges, eux-mêmes, qualifient de procès politiques. Ces recommandations sont faites pour créer les conditions psychologiques et morales propices à la tenue du dialogue politique national, préalable majeur à l’organisation des élections apaisées, argumente le tabloïd.
 
Néanmoins cette trêve  demandée n’arrête pas le fonctionnement des partis politiques. « PPRD : Francis Kalombo quitte le navire”, titre Le Phare.
 
L’élu de Kinshasa a annoncé sa rupture avec son camp politique et son «Autorité morale». Selon la « lettre ouverte » qu’il a fait parvenir à Joseph Kabila, rapporte le journal, sur fond de démission du PPRD et de la présidence de la Ligue des Jeunes du PPRD, il soutient ne plus se reconnaître dans les faits et actes de ses anciens compagnons politiques, qu’il accuse d’avoir dévié de la ligne de conduite qu’ils s’étaient tracée à la fondation de ce parti.
 
Francis Kalombo déplore au passage, selon Le Phare, « la prise en otage du Président de la République par une minorité de profiteurs, pendant que le peuple broie du noir » et interpelle l’autorité morale de la Majorité présidentielle au sujet du grand fossé qui est en train de se creuser entre elle et les masses laborieuses, conclut le tabloïd.
Pour justifier l’abandon de ses fonctions, Francis Kalombo explique que le PPRD ne représente plus une nouvelle espérance pour le Congo, indique La Prospérité.
 

Le journal  fait remarquer que pour le démissionnaire, les cadres de ce parti sont combattus et rejetés par la plus grande majorité des Congolais. Il estime que le contrat qui unissait le peuple à la direction du PPRD a été rompu et  craint, à sa manière, une sortie de l’histoire sans triomphe, conclut le quotidien.
 
Le Phare, dans un autre registre, rend compte de la colère des Kinois qui réagissaient à la mort par lapidation d’un professeur congolais en Inde. Les magasins des expatriés indiens sont restés fermés au Marché central et sa périphérie par peur des représailles des Kinois face aux mauvais traitements subis par des Congolais en Inde, constate le tabloïd.

Les vendeurs ambulants appelés «chailleurs» se sont décidés à faire la peau aux Indiens qui ont préféré, rester dans leurs maisons et n’ont pas  ouvert leurs boutiques et dépôts pharmaceutiques, observe le journal.  Certains d’entre eux qui ont tenté l’aventure d’ouvrir leurs magasins ont reçu des menaces de pillage, par la furie des vendeurs ambulants, renseigne le journal qui précise que la police protège ces expatriés pour éviter la dégradation de la situation.
 
La situation de la BIAC s’est aussi invitée dans les colonnes des journaux de Kinshasa. « BIAC : le gouvernement sommé de restituer 30 millions USD » titre La Référence Plus. Le journal renseigne qu’après le huis clos sur cette banque à l’Assemblé nationale, le bureau de la chambre basse  recommande au gouvernement de restituer 30 ou 40 millions  USD obtenus de la BIAC.
 
Cette somme, poursuit le journal, permettra à cette institution bancaire de faire face à la crise de liquidité à laquelle elle est confrontée depuis mars 2016. Le bureau de l’assemblée nationale demande à la Banque centrale du Congo de consolider son indépendance dans la conception et la mise en œuvre de sa politique monétaire en RDC.
 
L’Avenir estime ainsi qu’avec l’implication des députés nationaux, «l’espoir renait à la BIAC». Le tabloïd évoque la recommandation des élus de veiller à la protection des dépôts de 300.000 clients de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo et de clôturer ce dossier, dans les meilleurs délais, par l’agrément d’un repreneur crédible.
 
L’Agence Congolaise de presse (ACP) revient sur la disqualification de l’AS V. Club à la vingtième Ligue des Champions africaine. La Commission d’organisation des compétitions interclubs de la Confédération africaine de football (CAF) a étudié, lors de sa réunion tenue le mardi 24 mai 2016 au Caire, en Egypte, la plainte du Stade Malien de Bamako (Mali) concernant la non-éligibilité supposée du joueur Idrissa Traoré, utilisé durant les matches préliminaires de la 20ème Ligue des champions par l’AS Vita Club de Kinshasa (RD Congo).
 
L’AS Vita a aligné le joueur durant le tour préliminaire de la Ligue des champions contre Mafunzo du Zanzibar, en février 2016, rappelle l’agence.
 
En application des articles 9 et 10 du chapitre VII des règlements de la Ligue des champions de la CAF sur les mesures disciplinaires, la Commission d’organisation des compétitions interclubs a décidé de disqualifier l’AS Vita de Kinshasa de la Ligue des champions 2016, et de repêcher Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud), le dernier club contre lequel l’AS Vita Club a joué avant sa qualification pour la phase des groupes, conclut l’ACP.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (100)
Elections (94)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (35)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)