RDC: Deogratias Mutombo porte plainte contre les dirigeants de la BIAC

Monsieur Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, gouverneur de la banque centrale du Congo animant la dernière réunion du comité de politique monétaire(CMP) de l’année 2014 tenue à Kinshasa, le 15/01/2015.

Le  gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo, a porté plainte contre les administrateurs et dirigeants de la Banque internationale de l’Afrique au Congo (BIAC). Ils sont accusés de mauvaise gestion « ayant suscité la banqueroute de la BIAC», dans cette plainte adressée au Procureur général de la République, dont copie est parvenue à Radio Okapi lundi 6 juin.  

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo a porté plainte contre sept personnes. Il s’agit de:

  • Charles Sanlaville, président du conseil d’administration
  • Elwyn Blattner, administrateur représentant de l’actionnaire majoritaire SOFIA SA
  • Michel Losembe, directeur général et président du comité de direction
  • Melotte Robert, directeur
  • Michael Blattner, administrateur
  • Blaise Mbatshi, administrateur
  • Edouard Mambu Na Khenzu, administrateur.

Ces administrateurs et dirigeants de la BIAC sont accusés de mauvaise gestion «ayant entrainé la banqueroute de la BIAC, avec pour conséquence, la dilapidation de l’épargne du public collectée au sein de cet établissement bancaire».

Ces faits, selon la requête du gouverneur de la BCC, violent la loi relative à l’activité et au contrôle des établissements de crédit et méritent des sanctions pénales au regard de la loi bancaire.

Il demande au Procureur général de la République de s’impliquer personnellement dans ce dossier, ouvrir une action judiciaire urgente à l’encontre des responsables incriminés d’une part, et d’autre part, «prendre des mesures conservatoires visant à mettre sous séquestre les biens et avoirs des concernés ainsi que de leurs sociétés apparentées

D’après Deogratias Mutombo, ces mesures favoriseraient  la protection de l’épargne du public et la mise hors d’état de nuire des sept incriminés.

Aucun épargnant ne perdra son argent

S’agissant de l’épargne du public, le gouverneur de la Banque centrale du Congo a assuré le week end dernier lors de la réunion du comité de politique monétaire, qu’aucun épargnant ne perdrait le moindre sou placé à la BIAC, désormais mise sous gestion administrative de la BCC.

«Personne ne perdra un seul franc de son épargne. L’objectif poursuivi est de faire prendre en charge, par le nouveau repreneur, tous les dépôts. Et ça, c’est accepté par tous les repreneurs qui manifestent l’intérêt de reprendre cette banque», a affirmé Deogratias Mutombo.

Dans cet extrait sonore, il assure que toutes les autres banques installées en RDC «sont en très bonne santé» :

/sites/default/files/2016-06/gouv_bcc.mp3

A l’issue d’une plénière à huis-clos mercredi 25 mai, l’Assemblée nationale avait recommandé au gouvernement congolais de rembourser trente millions USD à la Banque internationale pour l’Afrique au Congo, un prêt pour lequel il s’était porté garant.  Les députés avaient aussi exigé à la Banque centrale du Congo de veiller à la protection des épargnants.

Et dans un communiqué publié mercredi 1er juin, la BCC informait qu’elle mettait la Banque internationale pour l’Afrique au Congo sous gestion d’une administration provisoire pour une durée de 180 jours. Celle-ci est chargée d’assurer la gestion courante de la banque et de préparer son plan de redressement.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner