RDC: «Le cadre macroéconomique est précaire et hypothétique», affirme le sénateur Mokonda

Des sénateurs en pleine séance d’adoption de la loi électorale le 23/01/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le sénateur Florentin Mokonda Bonza a affirmé, lundi 6 juin, ne pas être convaincu des réponses du Premier ministre Matata Ponyo à la question orale sur sa gestion de quatre années à la tête du gouvernement.

Dans sa réponse, le Premier ministre s’est notamment félicité des améliorations enregistrées dans les cinq secteurs de base notamment l’armée et les infrastructures.

Tout en reconnaissant l’amélioration de quelques indicateurs macroéconomiques, l’auteur de la question orale est d’avis que: «Le cadre macroéconomique est précaire et hypothétique».

«A quoi ça sert de gouverner plusieurs années sans qu’il y ait de l’eau potable, de l’électricité, de logements sociaux, de la salubrité publique, des denrées alimentaires à des prix abordables, des soins médicaux à des couts supportables? Je dois vous avouer que je ne suis pas satisfait des réponses du Premier ministre à qui du reste  je conseille de l’humilité et de l’humanité», a renchéri Florentin Mokonda.

La réduction de la pauvreté ne sera pas possible en RDC, où la réduction de la desserte en eau et en électricité ne fait que croitre, a-t-il estimé sans toute fois avoir livré les chiffres prouvant cette hausse.

Dans le volet infrastructures, Florentin Mokonda n'a pas non plus apprécié le bilan du gouvernement qui, selon le Premier ministre, a construit et livré 502 écoles en trois ans.

«Sur les 1048 écoles à construire, sept provinces (anciennes) ont plus de cent écoles chacune, les autres ont un total compris entre 58 et 92 écoles. En ce qui concerne le volet construction, sur les cent centres de santé à construire, trente centres sur trente-quatre sont terminés et 22 sont déjà réceptionnés. Dans la ville-province de Kinshasa, quatre stades sont construits ou sont en construction», a indiqué le Premier ministre.

Le sénateur Florentin Mokonda Bonza a par ailleurs dénoncé le silence du gouvernement face à la montée de l’insécurité dans le territoire de Beni et ses environs, au Nord-Kivu.

A (re) Lire:Bilan de Matata Ponyo : le député Lokondo dénonce l’impunité des détourneurs de fonds

Quelques heures avant la conclusion du sénateur Mokonda, le Premier ministre Matata Ponyo avait parlé de l’armée congolaise qui, selon lui, se prépare à monter en puissance avec la formation des unités de réaction rapide.

En plus de la stabilité du cadre macroéconomique, le chef du gouvernement a également mis à son actif la construction des écoles et stades municipaux, la création des sociétés de transport Transco et la compagnie aérienne Congo Airways ainsi que le parc agro industriel de Bukanga Lonzo.

«Que représentent 500 bus dans une ville de 8 à 10 millions d’habitants. Je vous informe qu’en 1970, il y avait 2 000 bus en circulation dans la capitale pour une population de 1 200 000 habitants», s’est exclamé Florentin Mokonda Bonza.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (172)
Ebola (68)
FARDC (58)
Beni (31)
Unpc (30)
FCC (26)
Ceni (25)
Lamuka (25)
Ituri (24)
Sécurité (24)
Kinshasa (23)
ADF (22)
JED (22)
Djugu (22)
Corruption (21)