Rutshuru: deux militaires écopent de 14 ans de prison pour viol

Armes à main, les militaires de Fardc concentrés lors du défilé du 30 juin 2010. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le tribunal militaire de Goma (Nord-Kivu) a prononcé lundi 13 juin la première vague de condamnations dans le procès de quarante personnes poursuivies pour diverses infractions, dont celle de crime contre l’humanité par esclavage sexuel. Les prévenus, dont des militaires, ont écopé des peines allant de 14 à 20 ans de prison ferme.

Les premiers condamnés dans ce procès sont deux militaires congolais du 301e régiment basé à Rutshuru. Ces deux soldats poursuivis pour viol d’enfants ont écopé chacun de quatorze années de prison. Ils sont également renvoyés de l’armée. 

Dans cette même vague, il y a eu aussi trois civils : deux, poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel, et l’autre, pour détention illégale d’armes et munitions de guerre. Les deux premiers sont condamnés chacun à quatre ans de prison ferme, tandis que le dernier écope de vingt ans de prison ferme. Par ailleurs, quatre autres civils poursuivis pour les mêmes infractions par le parquet militaire de Rutshuru ont été acquittés faute de preuves, a précisé l’auditeur  militaire, le magistrat-major Bora Mudahama.

Le verdict le plus attendu pour mardi est celui de trente prévenus. Parmi eux, des  militaires, des policiers ainsi que des civils, poursuivis pour crimes contre l’humanité par  viol collectif et esclavage sexuel, soulignent des sources du tribunal militaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner