Nord-Kivu: 6 morts recensés parmi les déplacés de Buleusa

Un enfant assis sous une tente dans le camp de déplacés de Kanyarucinya à Goma (Août 2012)

Six personnes sont mortes, depuis six jours, sur environ cinq mille retournés et déplacés de Buleusa, en groupement d’Ikobo (Nord-Kivu).

D’après le responsable de ce site de déplacés, parmi ces personnes décédées, il y a un enfant de onze ans qui souffrait de malnutrition et deux autres du paludisme dont un vieillard de 75 ans.

Il a indiqué qu’au moins 140 déplacés, blessés lors des tensions ethniques, ne bénéficient pas encore de soins médicaux.

A (re) Lire: La situation reste tendue à Buleusa, selon la MONUSCO

Le responsable du site des déplacés de Buleusa en appelle à l’implication des autorités provinciales et nationales.

En plus de maladies et blessures, a-t-il révélé, ces déplacés, regroupés autour du campement des FARDC, vivent dans des conditions hygiéniques déplorables.

«Ces milliers de personnes dorment à la belle Etoile. Elles sont confrontées à toutes les intempéries, leurs abris ayant été incendiés lundi dernier par les autochtones. Ils ne disposent ni d’eau potable, ni de latrines ; et font face à un manque criant de nourriture. Car depuis la dernière distribution mercredi dernier, de l’aide alimentaire, ils n’ont plus rien reçu», a souligné le président de ces déplacés.

Pour sa part, le vice-gouverneur du Nord-Kivu, Feller Lutahichirwa a assuré que le gouvernement provincial travaille actuellement avec les humanitaires pour trouver une solution en faveur de ces déplacés.

Il a toutefois précisé qu’un site d’identification de tous les retournés et déplacés sera construit dans les tous prochains jours.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner