Masisi: les militaires interdits dans des sites miniers

Les FARDC en patrouille dans l'Est de la RDC. Photo MONUC/Marie Frechon

L’Etat-major général des FARDC a interdit la présence des militaires dans les sites miniers de Misisi (Sud-Kivu). Le commandant de la 33e région militaire du Sud-Kivu, le général Jean-Pierre Molondo, l’a annoncé jeudi 2 septembre aux militaires lors d’une causerie morale à Misisi.

Le général Jean-Pierre Molondo a prévenu les militaires du Sud-Kivu :

«Pas question de militaires dans des sites miniers ! Les sites miniers, ce n’est pas pour nous. Notre mission c’est de faire la guerre, c’est la protection des personnes et de leurs biens. Nous, c’est la sécurité des frontières. Les militaires doivent savoir qu’on ne peut pas tergiverser.»

Il a promis de revenir dans la région pour vérifier l’application de cette directive de l’armée.

Le général Molondo clôturait une mission de démilitarisation des sites miniers d’Or de Misisi, où l’armée soupçonne quelques militaires répondant aux ordres des officiers FARDC à la retraite de refuser d’être mutés afin de continuer de profiter de la manne minière.

D’après des sources sécuritaires, plusieurs généraux à la retraire sont devenus propriétaires des puits d’Or à Masisi et collaborent avec des militaires encore actifs pour assurer la sécurité de ces sites miniers.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner