Des présumés ADF égorgent deux personnes dans une incursion à Beni

Des présumés rebelles des ADF ont égorgé deux personnes dans une incursion effectuée, dans la nuit du vendredi 7 octobre, à Alungupa, localité située à une dizaine de km de la ville de Beni (Nord-Kivu).

Le président de la société civile de Mutwanga, Révérend Gilbert Kambale redoute que les attaques de ces rebelles sur la route Beni-Kasindi asphyxient cette ville située à environ 350 km au Nord de Goma.

«Du triangle de la mort, nous passons vers le rectangle de la mort parce que c’est par cette route [Beni-Kasindi] où nous recevons les produits de première nécessité (sel, huile, sucre et autres). On veut nous asphyxier sur le plan économique après nous avoir asphyxiés sur le plan agricole parce que les gens ont fui leurs champs. La suite, vous comprenez que ça sera la crise alimentaire et les prix de produits vont galoper et ça sera la famine», a-t-il souligné.

Révérend Gilbert Kambale a également exprimé ses inquiétudes à la suite de la montée de l’insécurité à Beni et ses environs malgré les mesures prises par le gouvernement.

«Nous continuons à réclamer que nos forces de défense et de sécurité puissent se dépasser pour continuer à traquer ces bandits qui sont en train de tuer dans la ville et territoire de Beni», a poursuivi le président de la société civile de Mutwanga.

Ce nouveau massacre intervient le même jour que le nouveau commandant de la police nationale à Beni, colonel Safari Kazingufu a pris ses fonctions.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner