Goma : le siège de l’assemblée provinciale encerclé par la police

Les députés provinciaux du Nord-Kivu n’ont pas été autorisés à acceder dans la salle pour la pleinière de lundi 7 novembre à Goma, devant traiter la motion de défiance contre le président de l’organe délibérant.

Le lieu a été encerclé par les éléments de la Police nationale congolaise (PNC), ont constaté plusieurs observateurs.

A en croire le rapporteur de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, Nkuba Kahombo, le vice-Premier ministre de l’Intérieur aurait interdit toutes les plénières.

Hier après-midi, le gouverneur avait déjà entamé des négociations avec les députés pour essayer de rapprocher les points de vue, et nous avons estimé que la motion n’était plus opportune. A présent, tous les membres du bureau sont appelés à Kinshasa pour consultation avec les autorités», a-t-il indiqué à Radio Okapi.

Plusieurs députés provinciaux estiment que cette décision est une «entorse» à l’indépendance de l’assemblée provinciale.

«C’est anormal que le chef de la province et certaines personnalités du gouvernement national et même les députés qui ont signé cette motion de retrait de confiance se réunissent pour manipuler la police et planifier ces intimidations. Je crois qu’on est en train d’aller vers une catastrophe démocratique», a déploré le député Jaribu Muliwavyo.

Vingt-trois députés provinciaux ont initié et signé une motion de défiance contre leur président qu’ils accusent notamment d’«orgueil» et de «mauvaise gestion» de l’assemblée provinciale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner