RDC: 9050 autodidactes participent aux préliminaires de l’Examen d’Etat

Les épreuves préliminaires de l’Examen d’Etat (Exetat)- 2017 se sont déroulées dimanche 19 février à travers toute l’étendue du territoire national ainsi que dans deux centres hors du pays (à Luanda et Cabinda). D’après les statistiques de cette année, au moins 8.656 candidats autodidactes de cycle long et 392 de cycle court ont passé ces épreuves.

Comparativement au taux de participation de l’année dernière, il est constaté une diminution d’au moins 33,8 %. Une décroissance est due, entre autre, à l’amélioration des résultats de l’examen d’Etat les quatre dernières années et à l’échec des autodidactes de la ville province de Kinshasa à l’Examen d’Etat 2016, a expliqué le ministre de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel, Gaston Musemena.

Ce dernier a visité dimanche les trois centres de Kinshasa. Il s’agissait, pour lui, d’encourager et de conscientiser les autodidactes, afin qu’ils prennent au sérieux ces épreuves. Et cela compte tenu de derniers résultats des autodidactes de Kinshasa qui n’étaient pas fameux.

«Encourager tous les candidats à rester concentrés et déterminés  à passer leurs épreuves, parce que ces épreuves pourront leur permettre de passer l’Examen d’Etat proprement dit», a affirmé Gaston Musemena.

Toutefois, pour certains candidats autodidactes, ces épreuves ont plus été question de chance. Une participante le regrette:

«Ça s’est bien passé, c’était tellement facile. Mais malheureusement, on dit qu’aujourd’hui à Kinshasa, l’examen d’Etat c’est une chance; alors que ça devait fonctionner par intelligence. C’est dommage que ça soit une question de chance ! Voyons si ça sera vraiment une chance pour moi de réussir ou ça sera par rapport à ce que j’ai fait dans mon Item».  

D’autres par contre en repassant ces épreuves, ils ont un objectif précis. C’est le cas d’un candidat de 68 ans.

«Je n’avais pas eu ça compte tenu des difficultés que j’avais, le temps où j’étais sur le banc de l’Ecole. Alors c’est pourquoi ça me pousse maintenant à chercher mon diplôme pour un peu arranger bien mon dossier», a-t-il indiqué.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner