RDC: la CENI organise l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans 8 provinces

L’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs est prévue samedi 26 août dans huit provinces de la République démocratique du Congo (RDC). Quelques sympathisants des candidats, basés à Kinshasa, ont été déployés vendredi dans ces provinces pour soutenir le vote de leurs candidats. Entre-temps dans la Tshuapa, les députés provinciaux menacent de boycotter la plénière de ce samedi.

Les députés provinciaux doivent élire les chefs exécutifs des gouvernements de Haut-Katanga, Haut-Lomami, Kwilu, Sud-Kivu, Sud-Ubangi, Tshopo, Tshuapa et Bas-Uele.

Cette élection s’annonce déterminante dans le Haut-Katanga et Haut-Lomami. A la veille,  la Majorité présidentielle a déployé certains de ses membres dans les villes de Lubumbashi et Kamina.

Il s’agit du ministre Aimé Ngoy Mukema, dépêché à Kamina. Tandis qu’à Lubumbashi, on note la présence du ministre Marcel Lehu et du  secrétaire général adjoint de la MP, Koko Nyangi.  Ces délégations affirment être venues soutenir les candidats gouverneurs, membres de leur plate-forme politique.

Mais, le Rassemblement  des jeunes pour la paix (RAJEP) à Lomami  a dénoncé la violation de la loi électorale par un membre de la délégation de la MP pour avoir battu campagne vendredi en faveur d’un candidat. Et pourtant, la campagne avait officiellement pris fin jeudi soir.

A Bukavu, la journée de  vendredi  a été consacrée aux derniers réglages des candidats, mais sans campagne électorale. Une très forte délégation toujours des membres de la MP, venue de Kinshasa, séjourne à Bukavu depuis jeudi dernier.

Des ministres et autres personnalités proches de la présidence de la république sont signalés dans la ville  dans le but de  soutenir la candidature d’un de leurs.  Entre-temps, la «société civile dans sa globalité» met la pression sur les députés provinciaux pour les amener «à voter utile.» 

Tshuapa : élection hypothétique

Dans la Tshuapa, cette élection reste encore hypothétique à cause des arriérés des émoluments des députés provinciaux non encore payés depuis cinq mois. 

A Kisangani, les députés provinciaux s’apprêtent à choisir entre  quatre candidats indépendants  et un de la MP, celui qui va  commencer à gérer la province de Tshopo dans quelques heures. 

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a confirmé la tenue des élections partielles des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les provinces de la Tshuapa et Haut-Katanga, faisant savoir qu’il n’y avait «aucun arrêt de la Cour constitutionnelle annulant le vote dans ces deux provinces».
 
Or, Cyprien Lomboto, gouverneur de la Tshuapa et Jean-Claude Kazembe, du Haut-Katanga, tous deux de la Majorité présidentielle (MP), avaient demandé l’annulation des élections dans leurs provinces. Ils disaient avoir été réhabilités par les arrêts de la Cour constitutionnelle, après avoir été déchus par leurs assemblées provinciales respectives.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)