Kinshasa : les familles chassées du site Socopao passent la nuit dehors

Une vingtaine de familles, chassées par les forces de l’ordre il y a environ trois semaines du site appelé Socopao dans la commune de Limete (Kinshasa), passent depuis leurs nuits à la belle étoile.
 
Pour se protéger contre les intempéries, certains membres de ces familles dont la plupart sont des expulsés du Congo-Brazzaville, ont érigé des abris de fortune le long de l’avenue Poids-lourds pour protéger les tout-petits.
 
Approchés mercredi par Radio Okapi, ces familles accusent l’Etat congolais de les avoir abandonné à leur triste sort.
 
«Nous avons été logés dans ce site de l’ONATRA quand nous sommes venus de Brazzaville. On nous avait demandé de ne pas construire en dur, c’est ce que nous avons fait. Puis brusquement, on est venu nous expulser. J’ai 6 enfants avec un bébé de 2 semaines comment vais-je m’en sortir», s’est plaint un chef de famille qui a requis l’anonymat.
 
Il dénonce une situation inhumaine dans laquelle l’Etat congolais les a plongés, soulignant que faute de latrines et des douches, les adultes attendent minuit pour se laver dans la rue. Il appelle les autorités congolaises à aider ces nécessiteux en leur trouvant un site fixe où ils pourront vivre dans la paix. 
 
Le bourgmestre de Limete, « pour avoir été joint par Radio Okapi », promet d’envoyer ses agents sur place pour s’enquérir de la situation de ces familles.
 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner