Frappes aériennes de l’armée ougandaise contre des positions des ADF en RDC

Selon un communiqué du ministère ougandais de la Défense parvenu vendredi 22 décembre à Radio Okapi, son armée (Uganda People’s Defence Force, UPDF) annonce avoir mené des opérations militaires contre les positions des rebelles des ADF en République démocratique du Congo.

L'armée ougandaise justifie cette attaque «préventive» par des informations partagées entre les deux pays qui feraient état d’un projet d’attaque des rebelles ougandais des ADF sur le territoire ougandais.

Les autorités congolaises ont exprimé le vœu d’organiser une opération conjointe contre cette rébellion, poursuit le même communiqué.

«Récemment, les autorités de la RDC ont proposé que les deux pays planifient et mènent des opérations conjointes limitées contre cette menace terroriste grandissante. Nos responsables respectifs au niveau de commandement supérieur dans l’armée et les services de renseignement se sont mis au travail pour relever les détails de cette opération et les ont partagés avec les plus hautes autorités des pays», poursuit la même source.

Les autorités ougandaises affirment que les ADF ont aussi récemment planifié de mener des attaques contre l’Ouganda.

«Récemment, il y a eu de plus en plus de signaux d’activités hostiles prévues contre l’Ouganda, ce qui a nécessité le renforcement de la sécurité le long de la frontière. Le président Yoweri Museveni a engagé le président Joseph Kabila et d’autres dirigeants de la région à propos de la menace persistante des ADF non seulement pour la RDC mais aussi pour l’Ouganda et la nécessité de trouver une solution. Ces consultations ont été menées à travers les mécanismes régionaux tels que la conférence internationale sur les Grands lacs», ajoute le communiqué.

L’attaque «préventive» de l’UPDF contre les ADF a eu lieu vendredi 22 décembre. L’Ouganda a usé des frappes aériennes sans engager les troupes au sol, d’après les sources militaires ougandaises. Le bilan de l’attaque qui a eu lieu ce vendredi, sa durée ainsi que la suite des opérations ne sont pas connus.

Du jeudi 14 au samedi 16 décembre dernier à Kasindi-Lubiriha (Beni), les armées ougandaise et congolaise ont planifié la neutralisation des ADF, en mettant sur pied un mécanisme d’information entre les deux pays.

Les rebelles ougandais des ADF sont accusés d’avoir mené l’attaque ayant causé la mort des 14 Casques bleus à Semuliki, dans le Nord-Kivu, le 7 décembre dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner