Kalemie : nouvelles vagues des déplacés à Kabalo et Manono

Des  mouvements de populations sont signalés depuis une semaine à la frontière entre les territoires de Kabalo et de Manono dans la province du Tanganyika. Il s’agit de bantous, originaires des localités  Keshola et Maloba dans le groupement Nzoa, qui fuient les attaques des miliciens Twas provenant du territoire de Nyunzu, a indiqué mardi 3 avril la coordination de la société civile de Kabalo.

Ces nouveaux déplacés viennent s’ajouter à plusieurs centaines de milliers d’autres qui  vivent aujourd’hui soit dans des camps soit dans des familles d’accueil.

La société civile loue, cependant, les efforts fournis en ce moment par les FARDC pour sécuriser la zone, sous la supervision du colonel Kyungu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner