Tanganyika : les habitants de Bendera expriment leurs difficultés à David Gressly

Joie et désolation résument les sentiments exprimés vendredi 21 décembre par les chefs des groupements et autres délégués de la société civile du Tanganyika, au représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU en RDC, David Gressly, en visite dans cette zone.

David Gressly s’est rendu dans la localité de Bendera, à 125 km de Kalemie pour rencontrer les 150 casques bleus indonésiens et les observateurs militaires déployer dans la contrée à la grande satisfaction de la population.

Mais l’insécurité qui prédomine dans la zone depuis 2 ans sème la désolation pour la population de Bendera.

« Au sujet des élections, il y a des villages éloignés des centres de vote et aussi des barrières érigées par les militaires qui exigent 1000 Francs à l’aller comme au retour. Comment la population va-t-elle aller voter après avoir perdu autant d’argent ? », s’est plaint un représentant de la population.

La représentante des femmes a déclaré pour sa part qu’« il y a beaucoup de cas de viols : viols dans les champs, viols lorsque nous voyageons à moto, viols lorsque nous voyageons à bord des véhicules ».

Le chef adjoint de la MONUSCO s’est toutefois gardé de faire des promesses déclarant qu’il était venu plutôt pour les écouter.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner