Sud-Kivu : la police interpelle un chef de centre de vote à Shabunda

La Police nationale congolaise (PNC) a interpellé, mardi 1er janvier, un chef de centre de vote de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans le territoire de Shabunda au Sud-Kivu. Le président de la société civile locale, Joseph Mpeseni, qui livre l’information, indique qu’il lui est reproché d’avoir tenté de bourrer les urnes en faveur de certains candidats au domicile d’un privé.

« Le matériel électoral d’un centre a été trouvé dans la maison d’un particulier, alors que le vote avait déjà pris fin. Lorsque les agents électoraux ont fini le dépouillement, ils se sont encore mis dans une autre maison avec tous les bulletins non remplis », a relaté Joseph Mpeseni.

Selon lui, cette situation frise « la tentative de tricherie », qui a occasionné la colère de la population.

« Le dossier reste pendant. Le matériel reste saisi à la police », a encore expliqué Joseph Mpeseni.

Pour sa part, la cheffe d’antenne de la CENI à Shabunda, Véronique Katale, reconnait avoir ordonné le déplacement de l’équipe et du matériel dans une maison d’un particulier faute de lumière dans le centre de vote.

Elle dit regretter que ce changement de lieu de travail fasse l’objet d’une mauvaise campagne orchestrée contre elle par certains candidatsqu’elle ne nomme pas.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner