RDC : manifestation populaire après la découverte des trois corps à Goma

Une vive tension était observée cet avant-midi à Goma (Nord-Kivu), précisément au quartier Ndosho, après la découverte tôt ce matin d’un corps sans vie. Deux autres corps ont été retrouvés toujours dans la matinée de ce mardi 5 mars, au quartier Majengo. La population de Ndosho en colère, a barricadé la route Goma-Saké, situé à l’ouest de la ville pour réclamer plus de sécurité et le départ de certaines autorités.  

Au quartier Ndosho, un jeune homme a été retrouvé mort, dans sa boutique, qui lui servait en même temps d’habitation. Selon le chef de quartier, visiblement, la victime, qui n’a pas ouvert son commerce toute la journée de lundi, a été tuée par une arme blanche, dans la nuit de dimanche à lundi.

Prise de colère, la population a barricadé la route Goma - Saké, empêchant ainsi toute circulation des engins roulants. Les manifestants réclamaient le départ des autorités locales « puisqu’elles n’arrivent plus à nous sécuriser », scandaient-ils.

La situation s’est normalisée après environ deux heures de tension, grâce à l’intervention de la police.

Deux autres corps sans vie ont été retrouvés tôt ce matin à Majengo un autre quartier périphérique de Goma. Les deux personnes ont été décapitées par machette et leurs corps, abandonnés dans la rue.

Depuis le début de cette année, au moins quarante personnes ont trouvé la mort, dans différentes attaques, dans les quartiers périphériques de la ville. Les bourreaux, pourraient être les combattants hutus rwandais FDLR ainsi que des bandits armés, estiment des sources des services de sécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner