Actualité.cd : "Le Conseil d’État suspend l’élection du gouverneur au Sankuru"

Revue de presse du mercredi 10 avril 2019

La décision du Conseil d’État d’ordonner la suspension de l’élection des gouverneurs de la province du Sankuru fait l’actualité de la presse kinoise de ce mercredi.

Selon Actualité.cd qui cite le communiqué du greffier en chef du Conseil d’Etat, "le juge a ordonné la suspension de l'élection des gouverneurs et vice - gouverneurs de la province du Sankuru (...)".

Cette décision a été annoncée dans un communiqué rendu public en début de soirée du mardi 9 février et dont le média s’est procuré une copie. Le communiqué cité par ce site indique que la Cour a demandé à la CENI d’exécuter l’arrêt qui réhabilite Joseph-Stéphane Mukumadi dans la course pour le gouvernorat du Sankuru.

Politico.cd indique de son côté que ce scrutin opposait deux candidats à savoir Lambert Mende Omalanga et Joseph-Stéphane Mukumadi, qui se disputent le perchoir de la province.

En février, la cour d’appel de Lusambo (chef-lieu du Sankuru) avait invalidé la candidature de Joseph-Stéphane Mukumadi accusé de détenir un passeport français, révèle Actualité.cd.

Cas-info.ca explique que la décision du Conseil d’État est motivée par les violences enregistrées dans cette province du Sankuru pendant la période de campagne électorale. Les partisans des deux camps s'étaient violemment affrontés.

Ce média rappelle que la centrale commission électorale, la CENI, avait rejeté la candidature de Mukumadi. Une situation qui a généré des vives tensions au Sankuru, précise Cas-info.ca.

A propos de l’élection des gouverneurs de ce mercredi 10 avril, Congoprofond.net note que ce scrutin comporte des grands enjeux politiques pour la province du Kwango. Les milieux politiques du coin craignent l’annexion de la province du Kwango au Kwilu ou au Maindombe, en cas de non développement, fait remarquer le site.

"Cela fait invoquer les muses, afin qu’elles donnent au Kwango un gouverneur capable de booster son développement et de placer la province sur l’orbite de provinces viables", écrit Congoprofond.net.

L’autre sujet évoqué par la presse de ce mercredi est relatif aux résultats provisoires des élections provinciales et législatives du 31 mars 2019 tenues à Butembo, Beni ville et territoire et Yumbi.

A l’issue de ces élections, Politico.cd constate que c’est l’opposition qui a obtenu la majorité des sièges dans ces circonscriptions électorales. Le site indique que les plateformes appartenant à Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi ou l'Alternance pour la République ont remporté une trentaine de sièges à ces scrutins.    

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (174)
Ebola (67)
FARDC (56)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (27)
Ceni (26)
Lamuka (25)
Sécurité (24)
Corruption (23)
ADF (23)
Kinshasa (23)
Ituri (23)
UDPS (22)
Monusco (21)