Nord-Kivu : l’armée disponible pour escorter les civils sur la route Mbau-Kamango

Les Forces armées de la RDC (FARDC) se disent disponibles pour assurer l’escorte des populations civiles qui souhaitent emprunter la route Mbau-Kamango fermée à la circulation depuis plus d’un an pour des raisons opérationnelles liées à la traque des rebelles ougandais des ADF dans le territoire de Beni. 

Le porte-parole des Operations Sokola 1, le major Mak Hazukay, a déclaré mardi 25 juin à Radio Okapi que l’objectif de ces escortes est de protéger la population contre les embuscades des rebelles. Il a tout de même précisé que cette route est fréquentable uniquement de Mbau jusqu’au point kilométrique 25.  

« Malgré l’interdiction, il y a des gens qui prenaient déjà le risque d’aller de Mbau jusqu’au PK25. Et nous avons estimé qu’il y avait lieu d’escorter officiellement les gens pour que ceux qui veulent emprunter ce tronçon puissent d’abord prendre contact avec les FARDC à partir de Mbau pour avoir une idée de la situation sécuritaire avant de progresser jusqu’au PK25 », a expliqué le porte-parole des opérations sokola 2.

Il a tenu à souligner que les escortes de l’armée ne sont pas une garantie sécuritaire à 100 %.

« Chaque jour, ce sont des risques que nous prenons. Comme vous le savez, l’insécurité zéro n’existe pas. Donc, qu’ils ne dépassent pas PK25 à cause de l’état de la route mais aussi à cause de la situation sécuritaire au-delà du PK25 », a insisté l’officier militaire. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires