RDC : Modeste Bahati a déposé sa candidature à la présidence du Sénat

Modeste Bahati, président de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A) a déposé, lundi 22 juillet, sa candidature à la présidence du bureau définitif du Sénat. Dans une déclaration faite à la presse après le dépôt de son dossier, il dit « donner le go pour le changement. »

A cette occasion, il a affirmé que ce sont les autorités du pays, dont il a fait partie dans un passé récent, qui ont fait que la nation ne puisse pas décoller. Son vœu est d’emprunter une autre voie de changement pour le bien de la population.

Bahati Lukwebo invite tous les sénateurs à ne pas « se laisser intimidés » lors de l’élection du bureau définitif prévue samedi 27 juillet prochain.

Sauf changement, Bahati Lukwebo devra batailler contre le candidat indépendant du Front commun pour le Congo (FCC), Alexis Thambwe Mwamba pour le même poste.

Mais jusque vers 12 heures (heure de Kinshasa), seul Modeste Bahati avait déposé sa candidature. Il était accompagné de ses partisans qui ont été empêchés par la police d’accéder dans l’enceinte du Palais du peuple, conformément à une décision du gouverneur de Kinshasa. Gentiny Ngobila avait interdit toute manifestation politique au courant de la semaine du 22 au 28 juillet 2019.

L’opération de dépôt des candidatures au bureau définitif du Sénat a débuté samedi 20 juillet. Elle se clôture ce lundi 22 juillet à 18 heures locales. La campagne électorale aura lieu jeudi 25 juillet.

« Le peuple attend beaucoup de nous »

A l’issue du dépôt de sa candidature, Modeste Bahati estime que « le peuple attend beaucoup » des autorités du pays.

« Notre peuple attend beaucoup de nous. Si aujourd’hui nous sommes dans la situation actuelle, c’est par la faute de nous les dirigeants. Et je pense qu’à un certain moment il faut s’arrêter pour dire : on a trop fait de mal à notre peuple », a affirmé Modeste Bahati.

Il pense qu’il est temps de se « consacrer définitivement au travail pour améliorer les conditions de vie de nos citoyens et de nos citoyennes. »

« Voilà pourquoi ma candidature est venue dans cet élan pour dire tout simplement que nous apportons notre pierre à l’édifice national, nous donnons un go pour qu’effectivement nous puissions briser le paradoxe d’un pays potentiellement riche, mais malheureusement, avec un peuple pauvre », a ajouté Modeste Bahati.

Il indique qu’il faut « briser ce paradoxe pour que désormais les ressources et les richesses de ce pays puissent profiter à un plus grand nombre et que nous puissions décoller une fois pour toute vers l’émergence. »

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner