RDC : François Grignon appelle au renforcement du partenariat entre la MONUSCO et le Parlement

Le soutien de la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO) aux Forces armées de la RDC (FARDC) et l’action militaire pour protéger les populations civiles ne suffisent pas pour stabiliser la partie est du pays, a affirmé mardi 1er octobre au Palais du peuple, François Grignon, représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies pour la protection et les opérations.

Selon lui, il faut trouver des solutions politiques et économiques pérennes dans ces régions où les conflits sont récurrents.

Il a fait ces déclarations lors de son échange avec la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, sur les questions sécuritaires dans la partie Est du pays et le rôle des parlementaires, pour trouver des solutions politiques sur le terrain.

« On a vraiment besoin de consolider notre partenariat avec le Parlement pour pouvoir aller de l’avant d’un point de vue du renforcement de la bonne gouvernance politique et de la gouvernance économique », a indiqué François Grignon.

Dans un certain nombre de situations, a-t-il poursuivi, le soutien de la MONUSCO aux FARDC et l’action militaire pour sauver des vies, pour protéger les populations civiles et pour contenir des crises est nécessaire. Mais, ce soutien « n’apporte pas des solutions. Les solutions sont politiques et économiques. »

Son

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner