Avec Kinshasa et l’Est, le Kasaï est la zone qui compte le plus de pauvres en RDC, selon la Banque mondiale


«Votre pays malheureusement figure encore parmi les pays dans le monde où le nombre de pauvres est très élevé. Et si on regarde un peu plus en détail au niveau de la République démocratique du Congo où se trouvent ces pauvres, en grande majorité, ils se trouvent dans trois zones du pays. Ils se trouvent à l’Est le long des Grands lacs, ils se trouvent à Kinshasa. Et le troisième endroit où il y a un grand nombre de pauvres, c’est le grand Kasaï», a déclaré mardi le directeur pays de la Banque mondiale pour la République démocratique du Congo, Jean Christophe Carret devant les députés provinciaux du Kasaï-Central.

Au deuxième jour de son séjour dans la province, la délégation de la Banque mondiale s’est entretenue avec les députés provinciaux.

«Une fois qu’on a identifié le grand Kasaï comme étant un endroit où on aimerait en faire plus pour aider la population à sortir de la pauvreté, la deuxième question qu’il faut se poser, c’est par quoi on commence. Et là, le chantier est immense», fait savoir Jean-Christophe Carret.

Il reconnaît que la Banque mondiale n’a pas été très présente dans la région du Kasaï au cours des dernières années.

Parmi les défis auxquels fait face la région du Kasaï, le directeur pays de la Banque mondiale cite notamment la question des infrastructures, de l’énergie et du secteur productif.

Jean-Christophe Carret insiste également sur le défi du capital humain.

«Quand un pays veut se développer, il ne faut pas seulement investir dans les routes ou dans l’électricité, il faut aussi investir dans les gens. Il fait que les gens puissent aller à l’école», note-t-il. 

Après l’assemblée provinciale, la délégation de la Banque mondiale a visité quelques écoles de la ville, l’hôpital de référence de Kananga ainsi que deux sites où des érosions sont visibles.

C’est ce mercredi que la délégation va quitter Kananga.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner