Le Phare : « Instabilité des provinces, sévère mise en garde du Chef de l’Etat aux putschistes »

Revue de presse du jeudi 12 décembre 2019.

Au deuxième Forum national sur la décentralisation, le Président de la République a saisi l’occasion pour s’exprimer, mercredi 11 décembre, sur un sujet qui défraie la chronique depuis quelque temps en République démocratique du Congo. Il s’agit de l’instabilité dans laquelle certains acteurs politiques ont plongé la plupart des provinces du pays, pour des intérêts individuels mais aussi ceux de leurs partis et regroupements, renseigne Le Phare.

« Le spectacle auquel nous assistons actuellement dans nos provinces est assez désolant. On ne peut pas comprendre, surtout dans les provinces où il y a énormément de poches de violences, qu’il y ait des intérêts politiques et mesquins des individus qui tentent de déstabiliser ces institutions provinciales. C’est inadmissible et absolument pas acceptable », fait remarquer le Président Tshisekedi.

Il pense qu’il est important de comprendre les attentes de la population et chercher à y remédier, complète Cas-info.ca, qui le cite en ces termes : « C’est ça l’Etat de droit, c’est ça le service le peuple d’abord. »

Ce deuxième forum est organisé pour évaluer les avancées et les imperfections du processus de décentralisation mis en place depuis 2006 en RDC.

Le Chef de l’État a qualifié la décentralisation d’une expression de la confiance du peuple à ses représentants qui doivent l’aider, grâce la mise en œuvre des politiques publiques, à prendre en main son destin à travers sa participation aux programmes et projets de développement, « c’est ça le peuple d’abord », renchéri-t-il, cité par l’Agence congolaise de presse (ACP).

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a invité tous les participants venus des institutions politiques nationales et provinciales à se remobiliser en vue de donner un souffle nouveau au processus de décentralisation et la rendre plus concrète, plus visible, plus unificatrice et plus significative à la base.

Par ailleurs, le Président de la République annonce la tenue des élections urbaines, municipales et locales se tiendront en 2020. C'est un titre à lire dans les colonnes de Forum des As.

Pour le Président de la République, la non-tenue de ces élections constitue un frein à la mise en œuvre des politiques publiques au sein des entités de base. A ce sujet, il déplore le fait les entités territoriales décentralisées (ETD) continuent à être dirigées par des autorités nommées.

Tshisekedi devant le congrès

Le chef de l'État va s'adresser à la Nation à travers les deux chambres du Parlement réunies en Congrès ce vendredi 13 décembre 2019, annonce 7sur7.cd, qui cite le service de communication de la présidence.

Dans son Oral, le successeur de Kabila fils va certainement présenter un bilan de ses 11 derniers mois sur l’Etat de la Nation. Il se pourrait qu’il se projette dans l’avenir, avec des propositions et des solutions avec l’objectif de faire avancer le train qui peine d’avancer, croit savoir La Prospérité.

Conscient que le temps de chapelet des promesses ait été déjà révolu, le plus dur pour Tshisekedi Tshilombo serait de transformer ses promesses à des actions efficientes, propose le journal.

Et Congoprofond.net de renchérir : sans doute, Félix Tshisekedi ne manquera pas de dire un mot sur la coalition qu’il a acceptée librement de former avec le FCC de Joseph Kabila. Si le navire FCC-CACH tient encore la barque, les tensions de ces derniers jours ont révélé qu’elle reste encore fragile. Dans l’opinion, l’on craint que la coalition ne se rompe à tout moment. Sur ce point précis, le peuple attend également des réponses précises de Félix Tshisekedi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner