Equateur : l’ONG CADIL invite les autorités à assister les sinistrés des inondations de Lukolela

Le Centre d'appui pour le développement intégré de Lukolela (CADIL) a invité mardi 7 décembre les gouvernements provincial et national à apporter de l’assistance aux sinistrés de Lukolela, victimes des inondations depuis deux mois.  Selon le coordonnateur de cette ONG, Papy Imboko, les victimes de ces inondations vivent dans des conditions précaires. Ils ont abandonné leurs maisons et manquent de tout. 

Papy Imboko soutient que le rapport sur les sinistrés avait été déjà envoyé aux autorités compétentes, mais, malheureusement, jusqu’à présent rien n’a été fait :

« On avait déjà fait le rapport à qui de droit. Les sinistrés ont perdu les maisons, les champs et les produits d’élevage. Malheureusement depuis le début de cette catastrophe, on n’a pas reçu l’appui du gouvernement central, ni du provincial ». 

La population a besoin d’un appui sanitaire car avec la stabilisation du niveau des eaux, redoute-t-il, le territoire risque de connaitre l’apparition et la propagation des maladies d'origine hydrique. 

« Il faudra un appui sur le plan sanitaire. Le gouvernement doit appuyer les structures locales pour sensibiliser les populations qui risquent être exposé à des maladies et autres problèmes de santé », a-t-il soutenu. 

D’après lui, il faut l’implication du gouvernement central et d’autres partenaires pour appuyer les populations qui ont besoin d’intrants, de denrées alimentaires, d’eau potable…

Ces sinistrés doivent également reconstruire leurs maisons et les écoles des enfants, qui ont été détruites lors de dernières inondations.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner