Kasaï-Central : les policiers interdits de se promener avec des armes létales


Le commissaire provincial de la police du Kasaï-Central, colonel Claude Wasongolua, a interdit aux policiers de se promener avec des armes létales dans la cité, sauf ceux qui sont en mission. Cette recommandation a été faite lundi 17 février lors de la parade à Kananga.

Le colonel Claude Wasongolua a plaidé pour la sécurisation des personnes et de leurs biens Il a affirmé avoir pris plusieurs dispositions pour que les policiers remplissent cette mission :

« Les policiers en mission doivent détenir les équipements notamment les armes, mais ceux qui ne sont pas en mission. Un policier n’a pas à garder les armes chez lui à la maison ! Les armes doivent restent au poste de service, ce sont des prescriptions règlementaires. D’ailleurs, vous savez de temps en temps, on soupçonne nous les policiers d’être à la base de certains actes criminels qui se passent dans la ville ».

Le commissaire provincial de la police a également demandé à ses hommes d’accompagner avec responsabilité les différentes mesures de l’autorité urbaine de Kananga, dont celle interdisant la circulation des motos après 20 heures (locales).

En marge de cette parade, la police de la MONUSCO a organisé des séances de dépistage volontaire au VIH/Sida en faveur des policiers.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner