Equateur : un jeune de 25 ans tué à Boso- Ndjote par un militaire

Un jeune de 25 ans a été abattu lundi 24 février par un militaire des Forces armées congolaises (FARDC) qui sème la terreur depuis plusieurs mois, à Boso-Ndjote, à 50 km de Bolomba-centre. D’après les témoins, cet adjudant de renseignement militaire se livre à des arrestations arbitraires et des amendes illégales sur les villageois, qui ont dénoncé ses tracasseries.

Plusieurs voix des étudiants, de la société civile et d’autres ressortissants de Bolomba vivant à Mbandaka, se sont aussi élevés pour condamner plusieurs exactions que cet élément de renseignement militaire a causé à la population.

Le député provincial élu de Bolomba Peter Lompose condamne la mort du jeune garçon, qui, selon lui avait dénoncé à la police, le pillage de cet adjudant.

Cette situation tendue a fait l'objet d'un conseil de ministres provinciaux mardi 25 février. Le Ministre provincial de l’Intérieur et sécurité Jean-July Mwamolanda signale qu'une délégation de l'auditorat militaire a été dépêchée à Bolomba pour appréhender le présumé assassin et le ramener à Mbandaka pour son jugement.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner