Psychose sur le coronavirus au Kasaï : le gouverneur Pieme appelle au calme

Le gouverneur du Kasaï, Dieudonne Pieme, a invité vendredi 6 mars ses administrés au calme. Il réagissait ainsi à la psychose née depuis la mise en quarantaine de quatre Chinois employés de la société CEGCC. Les villages voisins du site où se font les travaux se vident de leurs habitants, qui redoutent le coronavirus. 

Selon Dieudonne Pieme, le 29 février dernier, quatre Chinois sont revenus de leur pays pour rejoindre leur poste de travail au sein de l’entreprise qui construit la route nationale numéro un sur le tronçon Tshikapa-Kamwensha.

Sur place, les responsables de l’entreprise ont décidé de les mettre en quarantaine durant la période d’incubation de quinze jours de coronavirus. Pendant ce temps, deux d’entre ces quatre Chinois présentent des signes de paludisme. 

Diverses sources renseignent que les habitants des villages Masangu Katoka et Ntumba Kapanga, où les Chinois entreposent le matériel de construction, se vident de leurs habitants.

Le gouvernement provincial invite les habitants de tous ces villages à ne pas s’inquiéter, car le gouverneur a reçu un kit de l’OMS pour le prélèvement des échantillons qui ont été envoyés à l’INRB.

En entendant les résultats, Dieudonne Pieme insiste sur le respect des règles d’hygiène.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner