Meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp au Kasaï: trois ans déjà

12 mars 2017- 12 mars 2020. Cela fait trois ans jour pour jour que deux experts de l’ONU ont été tués au Kasaï-Central.

Le 12 mars 2017, Zaida Catalan et Michael Sharp, membres du groupe d’experts des Nations unies qui enquêtent sur les violences qui déchirent alors la région du Kasaï, sont tués près de Bunkonde, village situé à 75 kilomètres de Kananga. Leurs corps sont découverts deux semaines plus tard.

Le sort des quatre Congolais qui les accompagnaient est moins certain. Ils sont considérés comme disparus.

Trois ans après, la justice militaire tente encore de découvrir ce qui s’est passé.

Le 5 juin 2017, s’ouvre devant le tribunal militaire de Kananga le procès des présumés meurtriers des deux experts.

Après cent audiences devant le tribunal militaire, le dossier est envoyé devant la Cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental. Parmi les accusés, il y a un officier supérieur de l’armée congolaise, le colonel Mambweni.

Trente personnes en détention sont actuellement jugées par la Cour. Une vingtaine d’autres personnes poursuivies sont toujours recherchées.

Elles sont notamment accusées d’association de malfaiteurs, de meurtre et de participation au mouvement insurrectionnel.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner