Ituri : un détenu tué lors des combats entre les FARDC et des miliciens à Biakato

Des combats se sont déroulés mercredi 25 mars entre les FARDC et des miliciens Maï-Maï à Biakato, à environ 60 kilomètres de Mambasa-centre. Selon la société civile locale, le bilan provisoire fait état d’un détenu tué au cachot de la police, qui était la cible d’attaque de ces milicien​s. Tous les habitants sont bloqués dans leurs maisons et les activités sont paralysées dans cette entité. Cette structure citoyenne demande aux autorités de renforcer l’effectif des militaires pour faire face à ces miliciens, qui ont érigé leurs camps aux alentours de Biakato.  

Des sources locales renseignent que ces miliciens se sont introduits en pleine journée au centre commercial de Biakato en tirant des coups de feu, sans aucune résistance. Surpris par des tirs nourris, les habitants se sont enfuis dans toutes les directions et d’autres se sont enfermés dans leurs maisons ou boutiques.

Selon le président de la société civile locale, ces miliciens ont attaqué la position de la police, dont les éléments n’ont pas résisté à leur assaut. Un détenu qui était au cachot de la police a été tué pendant l’incursion de ces miliciens.

 Les éléments des FARDC sont intervenus quelques heures plus tard pour déloger ces hors la loi. Des combats se poursuivent jusque cet après-midi à Biakato entre les deux parties.

Selon toujours la société civile, ces miliciens ont érigé leurs camps aux alentours de Biakato - notamment vers la rivière Ituri et à Biakato Mayi - à partir desquels ils planifient des attaques contre la population. Elle plaide pour un renforcement de l’effectif des militaires pour démanteler leurs bases.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner