RDC : 20 000 déplacés de Djugu se disent exposés au Coronavirus à Bunia

Les mesures de prévention contre la pandémie de Coronavirus ne sont pas respectées au site de l’ISP Bunia, qui héberge plus vingt mille déplacés de Djugu (Ituri). Selon leur comité, cette situation fait suite aux conditions de vie précaires de ces personnes.

Désiré Lonza Shako Désiré, premier conseiller du comité des déplacés basés à Bunia, indique que plus de trois cents déplacés sont coincés dans chacune de trois salles où ils passent la nuit, ce qui les expose à la pandémie de Coronavirus :

 « Ici, les déplacés ne vivent pas normalement. Ils sont entassés 300 à 400 dans une salle. Même à l’extérieur, les gens dorment en désordre. Ce n’est pas bon pour la prévention de Coronavirus ; alors qu’on nous demande de séparer les gens avec une distance de plus de 1 mètre. C’est difficile pour nous d’appliquer cette mesure. Nous demandons aux autorités de nous héberger dans de meilleures conditions. Sans cela, si un cas de Coronavirus est enregistré (sur le site), ça va décimer les déplacés ».

Contacté à ce sujet par Radio Okapi, la commissaire provinciale des affaires humanitaires soutient pour sa part que certaines dispositions sont prises pour la prévention contre cette pandémie au site des déplacés. Il s’agit notamment de la sensibilisation des déplacés et la mise en place des dispositifs de lavage des mains.

Depuis le début de l’épidémie  le 10 mars dernier, le cumul est de 148 cas confirmés en RDC, incluant  16 décès, selon l’Institut nationale de recherche biomédicale (INRB). Parmi les cinq provinces touchées par cette pandémie, figure l’Ituri avec deux cas confirmés, dont un dans la ville de Bunia.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner