Ituri : la zone de santé de Jiba vidée du personnel soignant


Six aires de santé sur les quatorze qui composent la zone de Santé de Jiba, à Djugu, dans la province de l'Ituri, sont vidées depuis le début du mois d'avril 2020 de leur personnel soignant, suite à l’insécurité liée à l’activisme des miliciens de la CODECO.

L'hôpital de Jiba qui dessert 146.514 habitants, par exemple, a fermé ses portes.

Selon le médecin responsable de cette zone de santé, Patrick Ngona, trois femmes enceintes ont déjà perdu la vie.

"Ce sont des femmes qu’on a transférées à l’Hôpital. Comme l’hôpital était fermé, la prise en charge n’était pas possible. Les deux infirmières qui s’y trouvent ont transféré ces cas vers Linga. Malheureusement l’hôpital de Linga est également fermé. D’où, il fallait acheminer ces femmes à Rety. C’est dans cette circonstances que nous avons perdu ces trois femmes", a-t-il expliqué.

Une situation qui favorise la réapparition des charlatans auprès de qui certains paysans recourent pour se faire soigner.

Patrick Ngona plaide également pour l’ouverture d’un couloir humanitaire. Cela, en vue de permettre d’acheminer des médicaments pour des formations médicales où les FARDC assurent la sécurité. Il espère que l’Armée réussira à vite rétablir l’ordre pour que le personnel sanitaire regagne tous ces milieux où les habitants ne savent plus à quel saint se vouer.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner