Actualite.cd : « Assemblée nationale : Jean-Marc Kabund destitué »

Revue de presse du mardi 26 mai 2020

La destitution de Jean-Marc Kabund du poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale est au centre des informations traitées par les médias congolais.

L’Assemblée nationale a voté lundi 25 mai pour la destitution de Jean-Marc Kabund-a-Kabund, de son poste de premier vice-président du bureau de la chambre basse du Parlement, rapporte Actualite.cd.

Sur les 315 députés votants, 289 ont voté pour, 17 contre alors que 9 se sont abstenus, indique le site web.

Ce verdict, intervenu à 22h40, précise Cas-info.ca, est l’épilogue d’une folle journée. Alors que Jeannine Mabunda s’apprêtait à déclencher le débat sur la pétition, en fin de journée, explique le portail, un groupe d’élus UDPS a fait irruption devant la tribune et réussi à perturber la séance.

Quelques minutes d’interruption ont ainsi été nécessaires avant de reprendre le débat sans le principal concerné. Jean Marc Kabund ne s’étant pas montré tout au long de la journée, renseigne le site web.

La déchéance de Jean-Marc Kabund, rappelle Mediacongo.net, est consécutive à la pétition lancée contre lui par le député national, Jean-Jacques Mamba ; qui s’est entretemps vu accuser de « faux et usage de faux » par le Parquet près la Cour de cassation.

« Éjecté du Bureau, Kabund contraint de regagner le banc de l’Assemblée nationale », titre pour sa part Zoom-eco.net.

Par ce retrait de confiance et de mandat de ses paires au Bureau, le président intérimaire de l’UDPS est contraint par des « complotistes » de regagner le banc dans la salle des plénières, commente le site web.

Entre-temps, la Coalition politique Cap pour le changement (CACH) devrait désigner le plus rapidement possible un nouveau candidat devant remplacer Jean-Marc Kabund, ajoute le portail.

Le Potentiel pour sa part parle d’un passage en force des députés nationaux pour évincer Jean-Marc Kabund.

Selon le journal, ce vote s’est passé en l’absence des députés UDPS. Ils ont claqué la porte estimant que soumettre au vote la pétition contre Jean-Marc Kabund alors que celle-ci est attaquée devant la justice, relève tout simplement d’un passage à force, fait remarquer le quotidien.

Pour Le Phare, la pétition articulée contre Jean-Marc Kabund aurait dû être présentée par son auteur, Jean-Jacques Mamba. Or, argumente le tabloïd, ce député national se trouve en résidence surveillée et sous le coup de poursuites judiciaires au niveau de la Cour de Cassation, en raison de la présence, sur son document, de trois fausses signatures.

L’incapacité de l’auteur de la motion de la présenter en plénière aurait dû naturellement obliger Jeanine Mabunda à la renvoyer à une date ultérieure, croit savoir le journal.

Mme Jeannine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, s’expose au ridicule car elle sera bien obligée de rétropédaler et de se soumettre à l’arrêt de la Cour de Cassation. Un bras de fer éventuel avec cette haute Cour pourrait lui valoir, à titre personnel, des poursuites judiciaires, conclut le quotidien.

L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) va s'exprimer dans les prochaines heures sur la destitution de Jean-Marc Kabund-A-Kabund du bureau de l'Assemblée nationale, renseigne 7sur7.cd. 

Le site web reprend les propos du secrétaire général de ce parti, Augustin Kabuya.

« Nous sommes un parti politique, nous étions dans une coalition et le parti va donner sa position par rapport à ce qui vient de se passer dans les heures qui suivent » rapporte le site web.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner