Protéger l'immunité de son organisme pour faire face au coronavirus (Emily Lebughe, médecin spécialiste en santé publique)

Actualité

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 4.390, dont 4.389 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu  96 décès  (95 cas confirmés et 1 cas probable) et 565 personnes guéries ;
• 388 cas suspects détectés après investigations ;
• 131 nouveaux cas confirmés, dont 116 à Kinshasa, 9 au Kongo Central, 5 au Sud-Kivu et 1 dans le Haut-Katanga ;
• 392 échantillons testés ;
• 26 nouvelles personnes sorties guéries ;
• 6 nouveaux décès des cas confirmés ;
• 2.781 patients en bonne évolution.

Les 11 provinces touchées : 
               
•    Kinshasa : 3.980 cas ; 
•    Kongo Central : 221 cas ;
•    Sud-Kivu  :  89 cas ;
•    Nord-Kivu :  53 cas ;
•    Haut-Katanga  :  38 cas ; 
•    Ituri  : 2 cas ;    
•    Kwilu  :  2 cas ;
•    Kwango  : 1 cas ;
•    Haut-Lomami  : 1 cas ;
•    Tshopo   :  1 cas ;
•    Equateur :  1 cas.

A Kinshasa, le général Sylvano Kasongo et d’autres officiers de la police dépistés au coronavirus au stade des Martyrs. C’était lundi dernier. Le commandant de la police de Kinshasa tenait beaucoup à ce dépistage pour les officiers de la PNC et lui-même s’est soumis à cette exigence pour donner l’exemple. Car, mieux vaut prévenir que guérir, a déclaré en substance le général Kasongo.

A Kinshasa toujours, deux  décès viennent d’être enregistrés au sein du secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte contre la COVID-19 en RDC. Le premier décès, c’était celui du professeur Patrick Kayembe Kalambayi, et le deuxième, celui de Mme Perpétue Mangaza.

Epidémiologiste, le professeur Patrick Kayembe était membre du secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte à l’épidémie à la maladie à virus Ebola et de la riposte contre la COVID-19. Il était également membre du comité directeur de l’Ecole de Santé publique de Kinshasa.

Quant à Mme Perpétue Mangaza, elle était conseillère au secrétariat technique de la riposte contre la COVID-19 et aussi administratrice gestionnaire titulaire à l’INRB.

Enfin, dans le monde, en Suisse, les députés ont donné leur accord pour le lancement d’une application de traçage pour identifier plus facilement les personnes contaminées au coronavirus. Et à l’Union européenne, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé lundi 8 juin avoir reçu une demande d’autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l’Union européenne du traitement antiviral contre la COVID-19

Question

Quelle est la taille d'un virus?

Action de partenaire

Le partenaire de ce jour c’est le Dr. Emily Lebughe, médecin spécialiste en santé publique qui préconise l’immunité pour faire face au coronavirus. 

Excellente écoute:

/sites/default/files/2020-06/corona_web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner