Ituri : trois villages se vident de leurs habitants, après le meurtre de six personnes


Les villages de Ndjala, Jili et Logari dans le secteur de Walendu Djatsi, en territoire de Djugu (Ituri) sont totalement vidés de leurs populations dimanche 14 juin, après l’attaque par des hommes non identifiés à l'arme blanche la nuit de vendredi à samedi 13 juin.
Selon Benjamin Ngabu, un activiste des droits de l’homme qui se trouve dans la région, cette attaque a causé la mort de six personnes dont deux femmes.

« Ils ont attaqué ces villages en incendiant des maisons d’abord et en même temps, ils ont tué six personnes dont deux femmes. La population a fui dans le secteur de Walendu Pisti surtout dans les groupements Dz'na, Djukpa et vers Fataki », a-t-il déclaré.

Il appelle à un déploiement rapide des forces de sécurité dans ces villages pour permettre à cette population de retourner dans leurs milieux d'origine.

Pour Benjamin Ngabu, une enquête devrait être diligenter par les autorités de la province pour faire la lumière sur ce cas de meurtre de civil.

« Nous recommandons aux autorités militaires et administratives de descendre sur le terrain pour mener des enquêtes en vue de dénicher les vrais auteurs de ce crime, parce que nous n'avons pas compris comment certaines populations peuvent venir attaquer ces villages, nous ne connaissons pas. Ce n’étaient pas les FARDC qui ont attaqué ces villages comme disent les gens, mais ce sont des civils selon la source », a-t-il indiqué.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner