Sud-Kivu : journée ville morte à Lulimba pour exiger la libération d’une dame kidnappée par des hommes armés


Une journée ville morte a été observée lundi 6 juillet à Lulimba, à l’extrême Sud du territoire de Fizi, dans la province du Sud-Kivu.

Sur l’appel de la société civile, toutes les activités ont été paralysées : pas de circulation, ni marché.

La population en colère est descendue dans la rue pour réclamer la libération sans condition d’une femme expatriée de l’ONG Médecins sans frontière (MSF)/Hollande.

Elle avait été kidnappée depuis plus d’une semaine par des hommes armés et emmenée dans la brousse. Mais jusqu’à ce jour, l’on ignore tout sur sa situation.

Certains jeunes en colère ont brulé des pneus sur la route et ont contrôlé toutes les voies d’entrée et de sortie entre Lulimba-Misisi et vers la province de Maniema.

La police affirme que quelques passants ont été agressés par les jeunes manifestants.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner