Tracasseries policières : les camionneurs déplorent les six barrières érigées de Mitendi à Kasangulu


Des voix s’élèvent de plus en plus contre les barrières installées pour contrôler des camionneurs en provenance de Kinshasa pour le Kongo-Central dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Ces barrières sont devenues des lieux de tracasseries, notamment à la frontière entre Kinshasa et le territoire de Kasangulu, affirment plusieurs camionneurs.

Selon des témoignages recueillis par Radio Okapi, il faudrait au minimum débourser près de 24 000 FC (12 USD), soit 4 000 FC (2 USD) à chaque barrière pour passer. Au total, six barrières dont trois à Mitendi du côté de Kinshasa et trois autres coté Kasangulu qui sont installées.

Ce qui pousse certains à se demander si la lutte contre le coronavirus est devenue un précieux moyen pour les uns de se faire facilement de l’argent sur les autres.

Chaque véhicule à destination ou en provenance de l’une des deux provinces est obligé de s’arrêter pour que les passagers passent par le contrôle et le respect des gestes barrières relatifs à la lutte contre la covid-19.

C’est en ce moment-là que les policiers commis à la sécurité de la frontière de deux côtés, profitent pour exiger de l’argent aux conducteurs.

Cette pratique non seulement énerve les camionneurs, mais elle crée aussi des embouteillages monstres qui perturbent le trafic.

Pendant que les camionneurs se font rançonner, les passagers et autres piétons passent calmement le contrôle de la coivd-19 qui, ici, ne se limite qu’a la prise de température. Le lavage des mains n’existe plus, les citernes installées sont vides par manque d’eau et du savon. 

Une intervention de l’autorité provinciale est vivement souhaitée pour arrêter ces tracasseries.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner