Ituri : deux communautés s'accusent d'entretenir les groupes armés à Irumu

Les communautés Hema et Bira s'accusent mutuellement d’entretenir des groupes d’auto-défense dans le territoire d'Irumu dans la province de l'Ituri. Les Bira dénoncent les exactions commises par la milice Zaire dont la majorité des combattants seraient des Hema. De leur côté, les Hema dénoncent des cas de meurtres et pillages de vaches par le groupe armé FPIC à majorité Bira.

C’est depuis environ 3 semaines que ces deux groupes d’auto-défense commettent des exactions contre la population dans plusieurs villages dans le territoire d’Irumu, en tuant et en incendiant des maisons.

Selon le porte-parole de la communauté Hema d’Irumu, Pele Kaswara, ce sont plus de 20 personnes tuées et plus de 200 vaches emportées depuis le 30 juin dernier dans les localités de Susenga, Djakada, Murubia et Kabarole par les miliciens de la FPIC. 

L'association culturelle Zunana de la Communauté Bira, par contre dénonce le silence des autorités face aux tueries dans leurs villages par la milice Zaire à majorité Hema.

Leur président Bulamuzi Simbiliabo parle d’une trentaine de civils de leur communauté et plus de vingt villages incendiés.

Le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, appelle les deux communautés au calme. Il leur demande d’avoir confiance en l’armée pour leur sécurité. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner