Insécurité à Beni: le député Anselme Kitakya encourage la collaboration entre les civils et les militaires

La stratégie militaire ainsi que la collaboration entre civils et militaires restent le moyen le plus efficace pour mettre fin à l’insécurité persistante dans la région de Beni. Cette déclaration a été faite par le député Anselme Paluku Kitakya, élu provincial du territoire après son séjour sur place. Il se dit fortement préoccupé par les tueries à répétition enregistrées à travers le territoire.  

Anselme Paluku Kitakya salue cependant les efforts consentis jusque-là par les forces loyalistes qui ont su récupérer certaines contrées jadis occupées par les rebelles des ADF.  

« Je vais d’abord déplorer le fait qu’il y a des tueries qu’on enregistre au jour le jour. Ce sont des nouvelles qui nous parviennent à l’assemblée provinciale. Nous ne cessons pas d’en faire part aux autorités politiques, aux autorités militaires. Nous devons  apprécier le travail abattu par nos forces loyalistes. On le sait, c’est immense. C’est qu’il y a des zones qui n’étaient pas accessibles mais qui désormais les sont.  C’est notamment la vallée de Mughalika, la partie de Mayangose », a déclaré l’élu de Beni.

Selon Anselme Paluku,  le gouvernement tient à pacifier toutes ces zones qui connaissent l'insécurité. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner