Covid-19 : le test de dépistage pour les voyageurs coûte 60 dollars US au Sud-Kivu

Actualité

Sur les 422 échantillons testés samedi 22 août, le comité multisectoriel de la riposte à la pandémie du coronavirus en RDC a confirmé 19 nouveaux cas, 11 à Kinshasa, 5 en Ituri, 1 dans le Haut-Uélé, 1 au Nord-Kivu et 1 à la Tshopo. 

Aucun décès supplémentaire parmi les cas confirmés n'a été rapporté pour la même journée. Cependant, 14 nouvelles personnes, toutes à Kinshasa, ont été déclarées guéries. 

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas à cette date était de de 9.830, dont 9.829 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 251 décès (250 cas confirmés et 1 cas probable) et 8.934 personnes guéries.

Les 17 provinces touchées sont : Kinshasa (épicentre) 7.891 cas ; Nord-Kivu 603 cas ; Kongo Central 429 cas ; Haut-Katanga 314 cas ; Sud-Kivu 297 cas ; Lualaba 94 cas ; Ituri 96 cas ; Haut-Uélé 46 cas ; Tshopo 28 cas ; Nord-Ubangi 10 cas ; Equateur 6 cas ;  Kwilu 6 cas ; Sud-Ubangi 5 cas ; Haut-Lomami 1 cas ; Kasaï 1 cas ; Kasaï Central 1 cas et Kwango 1 cas.

Autres nouvelles

*Au Sud-Kivu, faute de subvention, le test Covid-19 pour les voyageurs fixés à 60 dollars américains au laboratoire de l’Hôpital de Panzi. L’annonce a été faite en début du week-end dernier par le pathologiste de ce centre hospitalier, le Dr. Chasinga Baharanyi. Les tests se font chaque jour, excepté dimanche et les résultats sont rendus soit le même jour ou le lendemain si le prélèvement a été effectué après 10h, a précisé la même source.

*Le coordonnateur du Fonds national de solidarité contre le coronavirus était samedi dernier à Kolwezi, dans la province du Lualaba pour évaluer la gestion de la crise sanitaire dans cette partie du Grand-Katanga. Pendant son séjour, l’abbé Dominique Mukanya a notamment eu des séances de travail avec le président de l’assemble provinciale ainsi qu’avec le gouverneur de province.

*Coronavirus en dehors de la RDC et dans le monde, le bilan de la pandémie a dépassé dimanche 23 août les huit cents et cinq mille morts, selon un comptage de l’Agence France-Presse (AFP). Et cela, au moment où de nombreux pays sont confrontés à une flambée de nouveaux cas et multiplient les restrictions. Les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec plus de 176 mille décès, suivis du Brésil (plus de 114 mille), du Mexique (plus de 60 mille), de l’Inde (plus de 56 mille) et du Royaume Uni (plus de 41mille).

C’est dans ce contexte que l’OMS a préconisé le port du masque pour les enfants âgés de 12 ans et plus dans les mêmes conditions que les adultes. Par ailleurs, le patron de cette agence de l’Onu a dit espérer en terminer avec la pandémie du coronavirus en moins de deux ans.

Question

Les antibiotiques sont-ils efficaces pour prévenir ou traiter la COVID-19 ?

Réponse de l’OMS

Non, les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, mais seulement contre les infections bactériennes. La COVID-19 étant due à un virus, les antibiotiques sont inefficaces. Ils ne doivent pas être utilisés comme moyen de prévention ou de traitement de la COVID-19. À l’hôpital, les médecins auront parfois recours à des antibiotiques pour prévenir ou traiter une surinfection bactérienne, qui peut être une complication de la COVID-19 chez les patients gravement atteints. Les antibiotiques doivent être utilisés seulement sur prescription médicale pour traiter une infection bactérienne.

Action de partenaire

Nous revenons encore dans cette édition sur le professeur Jean-Marie Kayembe qui s’occupe de la prise en charge des malades Covid-19 au sein du secrétariat technique du comité de riposte. Il donne des précisions en rapport avec les débordements qui auraient été observés à l’INRB pour les candidats voyageurs désirant se faire dépister. C’est téléphone de Blaise Shindanyi Kambala.

Excellente écoute :

/sites/default/files/2020-08/25082020-p-f-coronaweb.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner