La RDC parmi les 71 pays du monde où le coronavirus est en baisse (Université américaine Johns Hopkins)

Actualité

12 des 266 échantillons testés ce mercredi 2 septembre sont déclarés positifs au coronavirus. Les nouveaux cas confirmés sont au nombre de 5 pour Kinshasa, 5 pour le Nord-Kivu, 1 pour le Sud-Kivu et 1 pour le Haut-Uele. C'est ce que rapporte le bulletin quotidien du comité multisectoriel de la riposte à la pandémie de coronavirus.

Selon le même document, aucun nouveau cas de décès n’a été enregistré tandis que 20 patients ont été déclarés guéris pour la même journée, 17 à Kinshasa et 3 au Nord-Kivu.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 10 126 dont 10 125 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 259 décès (258 cas confirmés et 1 cas probable) et 9 367 personnes guéries.

Les 17 provinces touchées sont : Kinshasa (épicentre) 7.957 cas ; Nord-Kivu 778 cas ; Kongo Central 452 cas ; Haut-Katanga 314 cas ; Sud-Kivu 299 cas ; Ituri 112 cas Lualaba 94 cas ; ; Haut-Uélé 53 cas ; Tshopo 28 cas ; Nord-Ubangi 14 cas ; Equateur 8 cas ;  Kwilu 6 cas ; Sud-Ubangi 6 cas ; Haut-Lomami 1 cas ; Kasaï 1 cas ; Kasaï Central 1 cas et Kwango 1 cas.

Autres nouvelles

*Au Lualaba, le gouvernement provincial annonce son intention d’intensifier son appui pour mieux gérer la crise du coronavirus dans ses différents juridictions. Kasaji, Sandoa, Kapanga, Mutshatsha, Lubudi et Dilolo sont ciblés dans ce programme qui a fait l’objet d’une séance de travail entre le ministre provincial de la santé et les responsables territoriaux de ces entités. C’était mercredi 2 septembre dernier.

*A Kinshasa, des kits de protection contre le coronavirus remis aux professionnels des médias. Il s’agit des kits de lavage de mains, une donation d’Equity Bank. La cérémonie de remise a eu lieu le mercredi 2 septembre, au siège de cette banque commerciale à Kinshasa. 

*Au niveau mondial, et selon l’évolution de la pandémie, l’Université américaine Johns Hopkins a retenu, à la date du 2 septembre 2020, quatre groupes de pays. Trente-quatre (34) sont dans la catégorie des pays qui connaissent une deuxième vague de la maladie. L’Espagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume Uni et en Afrique, l’Egypte, l’Ouganda, le Rwanda, la Somalie, la Tunisie et le Mali en font partie. Deuxième catégorie, c’est la catégorie des pays qui sont en phase d’ascendance. Ils sont trente (30), parmi lesquels, L’Inde, le Pérou, l’Argentine et en Afrique, l’Ethiopie, le Maroc, la Libye, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, la Namibie et l’Angola.

Vient ensuite le groupe des 71 pays dont la tendance est plutôt à la baisse. La RDC en fait partie à l’instar de la Zambie, du Madagascar, du Ghana, du Nigéria, des deux Soudans et du Cameroun, à côté des Etats-Unis, du Brésil et du Japon, entre autres. Enfin, sur le tableau de l’université américaine, huit (8) pays ont la maîtrise de la circulation du virus. Il s’agit de la Chine, de l’Irlande, de la Malaisie, de la Thaïlande, de l’Islande, de l’Uruguay, de Taiwan. Et l’Afrique est représentée dans ce groupe par la Sierra Leone.

Question

Existe-t-il des situations où les enfants âgés de 5 ans et moins peuvent porter ou sont tenus de porter un masque ?

De manière générale, les enfants âgés de 5 ans et moins ne devraient pas être tenus de porter un masque. Ces conseils reposent sur la sécurité et l'intérêt global de l'enfant et sur sa capacité à utiliser correctement un masque avec un minimum d'assistance. Des exigences locales peuvent être imposées aux enfants âgés de 5 ans et moins en ce qui concerne le port du masque, ou des besoins spécifiques dans certains contextes, comme la proximité avec une personne malade. Dans ces circonstances, si l'enfant porte un masque, un parent ou un autre adulte responsable doit se trouver dans le champ de vision direct de l'enfant pour pouvoir contrôler l'utilisation du masque en toute sécurité.

Action de partenaire

Les prestataires de santé et les relais communautaires de quelques provinces de la RDC pourront suivre à distance, au moyen de leurs appareils cellulaires une formation sur la pandémie de Covid-19. C’est une initiative de l’ONG « Village Reach » qui a lancé ce programme le mercredi dernier à Kinshasa. Le partenaire de ce jour c’est Frddy Nkosi, son directeur. Suivez ses explications au micro de Jean-Pierre Elali Ikoko.

Excellente écoute:

/sites/default/files/2020-09/04092020-p-f-coronaweb.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner