Sud-Kivu : poursuite du procès du présumé assassin de 14 personnes à Sange

Le procès du militaire, présumé auteur des tueries collectives de 14 personnes à Sange le 30 juillet, s'est poursuivi ce jeudi 24 septembre, en audience publique, au tribunal militaire garnison de Bukavu (Sud-Kivu).
Le tribunal militaire de Bukavu poursuit avec l’audition des parties et au besoin quelques victimes qui ont survécu à leurs blessures et qui se retrouvent aux soins à Bukavu.
A l’ouverture du procès, le prévenu a déclaré qu’il avait agi en légitime défense. La population de Sange a pour sa part organisé mercredi 23 septembre une manifestation pour réclamer que le procès se déroule à Sange et non à Bukavu. La route nationale numéro 5 a été barricadée et le trafic interrompu entre Uvira et Bukavu. La situation est redevenue normale tard dans la soirée.

Le gouverneur de province qui a autorisé au tribunal de sièger à Bukavu estime que Sange n’offre pas des garanties sécuritaires voulues pour un procès équitable.
C’est à la Place de l’Indépendance située au cœur du centre-ville de Bukavu que le procès se déroule.

Le tribunal demande à la société civile de Sange de coopérer en laissant libre passage aux rescapés et autres témoins qui désirent venir à Bukavu pour affronter leur bourreau devant la justice militaire.
Le prévenu est poursuivi pour meurtre, tentative de meurtre et dissimilation d’arme de guerre.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner